Les militaires, colonne vertébrale de Nicolas Maduro