A Bruxelles, on fignole un rover nommé Luvmi et un robot, baptisé Alchemist, capable d'extraire oxygène et eau de la principale matière première présente sur la Lune, le régolithe. Objectif : approvisionner les futures missions spatiales humaines depuis la Lune ou depuis une station spatiale orbitale, une fois que l'ISS (Station spatiale internationale) sera démantelée, en 2024. " L'avenir de l'exploration spatiale passe par une vision durable : financièrement, c'est une hérésie d'envoyer des objets dans l'espace depuis la Terre. " Spécialiste d...