Un projet de recherche, baptisé " Lumentile ", financé par l'Union européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 et mené par l'université italienne de Pavie, prévoit de nous doter de tuiles intelligentes en céramique, capables de transformer l'ambiance de notre habitat en fonction de notre humeur. S'il aboutit comme prévu d'ici à 2020, il suffira d'un simple effleurement du doigt sur un mur ou d'un clic sur une application de notre smartphone.

Ce projet de murs, sols et plafonds tactiles se décline - presque - à l'infini : vous souhaitez voir un paysage exotique, un jardin anglais ou la surface lunaire sur le mur de votre salon ? Possible. Marre du blanc ? Place au vert pomme. Envie d'un parquet frotté à la cire d'abeille en lieu et place de votre carrelage beige : possible, aussi. Vous souhaitez vous détendre ? A peine rentré chez vous, les murs de votre logement se mueront en vagues bleues, irradiant la lumière douce d'un soleil couchant. " On pourrait reproduire le paysage de votre jardin à l'intérieur, comme si les murs de votre maison étaient invisibles ", commente Guido Giuliani, coordinateur du projet.

Cette faïence tactile peut donc changer de couleur ou de texture à la demande, mais aussi remplacer la télévision : équipés de LED très puissantes et étanches (capables, du coup, de modifier aussi l'aspect extérieur de votre habitat), ces éléments peuvent transformer n'importe quel mur en écran de cinéma : le système prévoit la possibilité d'afficher du contenu multimédia directement sur une paroi. Du jamais-vu. Et ces tuiles tactiles en céramique vendues au prix de 300 euros le mètre carré peuvent être déclinées en toutes les formes possibles (carrées, hexagonales, triangulaires...) pour habiller murs, sols et plafonds. En appuyant sur " off ", elles s'éteindront et reviendront à leur état " par défaut " (à choisir) : argentées, blanches, noires...

Ce projet n'est pas seulement intéressant pour l'habitat : ces tuiles intelligentes pourraient aussi équiper, par exemple, des véhicules militaires, qui se fondraient, tels des caméléons, dans leur environnement, se transformant en " eau ", en " désert ", ou en " forêt ". De fait, les applications dépassent de loin le confort domestique : on pourrait créer des sentiers lumineux ou colorés à la faveur d'un certain événement (artistique ou commercial : les grandes enseignes sont très intéressées par ce concept) pour guider les gens. Ces sols intelligents pourraient, aussi, par exemple, sentir la chute d'une personne et alerter les services d'urgence ad hoc. On n'a pas fini d'en entendre parler.