Thomas d'Ansembourg peut voir l'avenir en rose. Le psychothérapeute belge aura rarement été aussi sollicité qu'en cette entame de 2019 : porté en couverture d'un hebdomadaire français, invité d'honneur de la réception de Nouvel An de l'Union wallonne des entreprises, conférencier du Comité de coordination des organisations juives de Belgique... Ce regain d'intérêt (1) autorise une lecture double. Ses conseils en communication non violente percolent de plus en plus dans la société, hypothèse optimiste. Ou c'est précisément la société qui se révèle de plus en plus violente et requiert davantage de soins.
...