Le problème est que ce renoncement motivé par des raisons budgétaires et pour le plaisir trumpien de flatter les électeurs et faire payer les pays riches qui " utilisent notre incroyable armée pour les protéger " s'accompagne d'une indigence diplomatique sans doute inégalée et d'un abandon des alliés traditionnels des Etats-Unis, défenseurs de valeurs démocratiques que l'on pensait encore communes.
...