D'ici à quelques semaines, la chaleur accablante gommera le paysage verdoyant dessiné par la saison des pluies, pendant les cinq précieux mois de mai à septembre. Ici, au nord-ouest du Bénin, la vie s'organise au fil de cycles, durs ou providentiels, mais dont il se dégage toujours une certaine pureté ancrée dans le travail de la terre. Semer, entretenir, récolter, stocker ou vendre, avant de faire face à la " période de soudure ", ces derniers mois de sécheresse durant lesquels les provisions restantes ne permettent pas à toutes les familles de s'alimenter en suffisance. Dans le département de l'Atacora, à 600 kilomètres de Cotonou, la capitale économique du Bénin, l'insécurité alimentaire peut toucher quatre personnes sur dix. C'est là que le risque de disette est le plus élevé du pays.
...