La Ligue, qui gouverne à Rome avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème) mais qui a fait campagne contre eux dans les Abruzzes (centre), a remporté à elle seule 28% des voix soit le double de son résultat aux législatives en mars 2018, a indiqué le ministère de l'Intérieur. En revanche, le M5S, premier parti d'Italie après ces législatives avec 32%, n'a obtenu que 19%, derrière l'opposition de centre-gauche (31%). Il cède régulièrement du terrain face à la Ligue avec qui il a signé un "contrat de gouvernement" à l'issue des législatives.

Les deux partis ont toutefois décidé de conserver leur indépendance pour d'autres élections et la Ligue était alliée dimanche, comme en mars dernier, avec Forza Italia de Silvio Berlusconi, pourtant dans l'opposition. Cette coalition de droite, qui comprend également un autre petit parti d'extrême droite, Fratelli d'Italia (Frères d'Italie) a réalisé dimanche 48% des voix.