Par cet engagement, signé dans le cadre d'une réunion du réseau de villes C40, ces maires s'engagent à "acquérir, avec (leurs) partenaires, uniquement des bus à zéro émission à partir de 2025 et à s'assurer qu'une partie importante de (leurs) villes soient des zones à zéro émission à l'horizon 2030".

Les maires signataires sont ceux de Londres, Paris, Los Angeles, Barcelone, Quito, Vancouver, Mexico, Copenhague, Auckland, Seattle, Milan et Le Cap.

Les signataires de la déclaration envisagent "un avenir où la marche, le cyclisme et le transport partagé sont les moyens de déplacement principaux des citoyens de villes". Ils s'engagent donc à les "favoriser", à "réduire le nombre de véhicules les plus polluants (...) et abandonner progressivement l'utilisation des véhicules à combustion fossile".

La maire de Paris Anne Hidalgo a souligné "les objectifs très ambitueux" des engagements pris pour lutter contre le changement climatique par cette "avant-garde du C40", lors d'une déclaration à la presse en présence des maires de Los Angeles, Quito, Tokyo, Auckland, Barcelone, Le Cap et Milan et de l'ancien maire de New York Michael Bloomberg.

Le C40, présidé par Mme Hidalgo, réunit 91 villes avec l'objectif de lutter contre le changement climatique.