Dans cet extrait de l'émission flamande "Jambers in de Politiek", on aperçoit les deux ténors politiques s'expliquer brièvement sur cet incident qui remonte à plusieurs semaines. La police est en effet venue sonner en pleine nuit à la porte du vice-premier ministre au motif qu'elle pensait avoir constaté des évènements suspects. Il n'en fallait pas plus pour que, dans le contexte très tendu des élections communales à Anvers, l'homme y voie la main de Bart De Wever. Ce dernier a en effet mis en doute le fait que Kris Peeters vive effectivement à Anvers.

Pour Peeters, c'est là une manoeuvre d'intimidation. Bart De Wever n'y voit, pour sa part, pas de malice. Il s'agirait d'une faute humaine doublée d'un bug informatique. "C'est un simple accident, mais c'est normal qu'en période de campagne électorale on devienne un peu parano."