On dirait que l' american dream a été inventé pour elle. Comment cette petite Bruxelloise, née Diane Halfin d'une maman délivrée d'Auschwitz dix-huit mois plus tôt, est-elle devenue, selon le magazine économique américain Forbes, " la femme la plus puissante de l'industrie de la mode " et l'une des socialites les plus en vue des Etats-Unis ? " Avant 30 ans, dit-elle, j'avais déjà tout fait. " Vendu plus d'un million d'exemplaires de la wrap dress, son emblématique robe portefeuille en jersey. Epousé un prince, fait deux enfants et divorcé. Acheté une maison de campagne dans les Hamptons, comme le font tous les New- Yorkais huppés. " Et tout ça par accident ", semble-t-elle s'étonner, ses jambes kilométriques étendues sur le canapé de son bureau de Meatpacking, l'ancien quartier des abattoirs de Manhattan.
...