L'enjeu : les malabars sur leur base

Bourgmestres de communes de la périphérie montoise depuis si longtemps, et avec un tel succès qu'ils l'incarnent jusqu'à l'outrance, ils ont traversé des moments difficiles à Bruxelles ou Namur, et comptent se refaire une belle santé chez eux. Quitte même à s'y replier. Dans leur municipalité, Carlo Di Antonio (Dour, CDH), Jacqueline Galant (Jurbise, MR) et Eric Thiébaut (Hensies, PS) font campagne tous les jours ou presque. Le premier (53 % en 2012), ministre wallon, y organise un festival de rock and roll et y possède plein de maisons et de magasins. La seconde (68 % en 2012), fille de son prédécesseur et ministre fédérale contrainte à la démission en avril 2016, a fait immatriculer sa voiture " Jurbise ". Le troisième (67 % en 2012) a consacré tous ses vendredis à frapper à toutes les portes de son patelin (près de sept mille habitants, tout de même), à les passer et, autant que possible, à y partager une jatte de café.
...