Une rentrée scolaire se prépare bien à l'avance chez les éditeurs, dès la fin de l'hiver. Le calendrier dépend de l'arrivée de nouveaux programmes et des demandes des enseignants désireux que les ouvrages évoluent. L'édition scolaire est un métier d'équilibriste. Un exemple ? Le nouveau programme du cours de français de la 3e secondaire a été décidé en mai dernier. " La conception d'un ouvrage demande une phase de rédaction et plusieurs semaines d'impression. Il est donc très compliqué de courir un peu contre la montre, de cette façon ", regrette Cathel Patte, responsable éditoriale chez Plantyn. " Tous les éditeurs seraient demandeurs d'un partenariat avec le ministère en cas de changement de programme. Ainsi, la parution du manuel scolaire adapté aux nouvelles directives pédagogiques accélérerait sa mise en place ", ajoute-t-elle.
...