L'expérience Thor, proposée par l'institut spatial national du Danemark, s'est déroulée pendant 10 jours à bord de l'ISS, rapporte Futura Sciences. L'astronaute Andreas Mogensen était chargé d'observer les orages et de les photographier afin de pouvoir capturer les phénomènes lumineux transitoires. Ces images sont les premières du genre.

Une étude de ces images tournées en 2015 a ensuite été réalisée. Les chercheurs ont constaté que la présence de nombreux jets bleus dont l'envergure pouvait varier entre 1 et 18 km d'altitude, voire même 40 km dans certains cas.

L'astronaute a notamment filmé une vidéo de 160 secondes montrant 245 flashes de jets bleus, soit environ 90 par minute, lors d'un orage au-dessus du golfe du Bengale.

Ces jets bleus n'ont encore jamais été étudiés alors qu'ils ont une réelle importance concernant notre climat. "Comme les orages électriques atteignent la stratosphère, ils jouent un rôle dans la manière dont notre atmosphère nous protège des radiations cosmiques", explique Futura Sciences.

"Ce n'est pas tous les jours que l'on filme un nouveau phénomène météorologique... Je suis donc très satisfait du résultat, mais encore plus satisfait à l'idée que les scientifiques auront bientôt l'opportunité d'étudier ces curieux orages plus en détail", conclut l'astronaute.