Selon l'étude de l'Université Cornell, parue dans le magazine Demography, les couples plus à l'aise financièrement ont non seulement plus de chances de se marier, mais les partenaires qui gagnent un salaire équivalent resteront plus longtemps ensemble.

"Une fois que les couples ont atteint un certain niveau de revenu et d'aisance, ils vont plus facilement se marier. Ils souhaitent une maison et une voiture, et suffisamment d'économies pour organiser un grand mariage ; ils veulent également un emploi stable et un revenu régulier", explique le chercheur Patrick Ishizuka àTthe Independent.

Aussi estime-t-il que les couples aux moyens financiers moins élevés risquent davantage de se séparer. Depuis les années 1960, la hausse de divorces est la plus marquée parmi les personnes peu qualifiées.

Cependant, il n'y a pas que l'aisance financière qui joue un rôle. L'égalité des salaires favorise également la longévité d'une relation. "L'égalité des participations financières de l'homme et de la femme au sein du couple peut favoriser la longévité de ces ménages", déclare le chercheur.

Il souligne toutefois que les personnes qui ont cohabité avant de se marier sont plus favorables à l'égalité que celles qui passent directement du statut de célibataire à celui de femme ou d'homme marié. Selon lui, la cohabitation dans un environnement domestique exerce une influence positive sur la répartition des tâches ménagères. Il ajoute que le fait que ce soit l'homme ou la femme qui gagne le plus n'exerce pas d'influence sur la durée de la relation.