Vendredi 17 novembre. Tandis que le soir tombe sur la ville, près de 500 personnes pénètrent dans la salle du Théâtre National, au coeur de Bruxelles. Ils ont été invités ou ont acheté leur place pour 'The Power of Passion'. Un concert du Belgian National Orchestra (BNO) entrecoupé de témoignages du chef Sang Hoon Degeimbre, du philosophe Jean Paul Van Bendegem, de l'humoriste Laurence Bibot, du pianiste Jef Neve et de Laurens van den Acker, Corporate Design Director du Groupe Renault.

Des gens exceptionnels, une passion exceptionnelle

"Cela fait déjà un moment que nous réfléchissions à une manière originale de faire connaître au grand public notre orchestre et son fantastique répertoire", explique Hans WAEGE, intendant du BNO. "Les concerts classiques se jouent trop souvent en cercle fermé. Or nous avons également l'ambition d'aller vers un public qui ne nous connaît pas encore. C'est pourquoi, avec Le Vif/L'Express/Knack et Renault, nous avons recherché un nouveau format. Où des gens exceptionnels parlent de leur passion exceptionnelle, et où, entre chaque invité, l'orchestre joue une musique en accord avec leur personnalité."

Une soirée placée sous le signe de la passion au Théâtre National

Le concept de 'The Power of Passion' - en d'autres termes, une master class inspirante sur la passion - a donné lieu à une soirée riche en témoignages. Le chef Sang Hoon Degeimbre a, avec retenue et émotion, expliqué comment il parvient à transmettre sa passion pour des plats authentiques et surprenants à son équipe. Le philosophe Jean Paul Van Bendegem a partagé son étude sur les liens inattendus qui relient des personnes n'ayant a priori rien à voir l'une avec l'autre. Le stand-up de l'humoriste Laurence Bibot rendait hommage aux femmes, de la caissière du Delhaize à des comédiennes célèbres. Accompagné de l'orchestre de 80 musiciens, le pianiste Jef Neve a partagé sa propre composition. Et le designer Laurens van den Acker a transmis à quel point il est passionné par le dessin (de voitures) depuis qu'il est tout petit.

Partager

J'ai eu la chair de poule tant les histoires étaient pertinentes et parfois très reconnaissables.

De gauche à droite: le chef d'orchestre Jamie Phillips, le pianiste Jef Neve, le philosophe Jean Paul Van Bendegem, le chef étoilé Sang Hoon Degeimbre, Corporate Design Director du Groupe Renault Laurens van den Acker et Hans Waege, l'intendant du BNO (Belgian National Orchestra).

De gauche à droite: le chef d'orchestre Jamie Phillips, le pianiste Jef Neve, le philosophe Jean Paul Van Bendegem, le chef étoilé Sang Hoon Degeimbre, Corporate Design Director du Groupe Renault Laurens van den Acker et Hans Waege, l'intendant du BNO (Belgian National Orchestra).

Une palette d'émotions musicales

Le public a été conquis par l'orchestre, qui maîtrisait une palette d'émotions musicales. La simplicité de l'Adagietto de la 5ème Symphonie de Mahler en illustration à l'histoire du chef Degeimbre. La 5ème symphonie de Beethoven, une pièce à la fois répétitive et innovante, suite au passage du philosophe Van Bendegem. Et la sensuelle Mother Goose de Maurice Ravel, comme point d'orgue à l'intervention de Laurens van den Acker.

Beaucoup de spectateurs ont été impressionnés. C'est le cas d'Isabelle Gonnissen qui avait acheté deux billets avec une copine. "Dès que j'ai vu la publicité, j'ai pensé 'On doit être là'. Après tout, nos vies sont toutes les deux animées par la passion. Nous ne savions pas exactement à quoi nous attendre. Et je dois dire que c'était super. Aussi bien la musique que les intervenants. Par moment, j'ai eu la chair de poule tant les histoires étaient pertinentes et parfois très reconnaissables. On en gardera un excellent souvenir!"

Découvrez ici les autres articles du dossier 'The Power of Passion'.