Au cours de sa rencontre d'une quarantaine de minutes avec son homologue français au siège de l'Otan, le président américain a "rappelé son attachement personnel à l'Europe" et "a délivré des messages plutôt positifs et constructifs sur l'Europe", a précisé la présidence française à l'issue de l'entretien. Pour le président américain, "il n'y a pas de rupture des relations entre les Etats-unis et l'Europe", a-t-elle ajouté.

En début de journée, M. Trump s'en était pris aux membres de l'Alliance atlantique, en particulier à l'Allemagne, qui "ne payent pas ce qu'ils devraient" pour leurs dépenses militaires. L'entretien entre MM. Trump et Macron s'est déroulé dans "une atmosphère confiante, amicale et détendue", selon l'Elysée, et s'est conclue par une solide poignée de main.

Les deux dirigeants ont fait un tour d'horizon des sujets d'actualité de l'Otan et à l'international, notamment de la situation en Iran et en Syrie, et ont eu "une discussion franche sur les questions commerciales", selon l'Elysée. Au début de l'entretien, Donald Trump avait déclaré à la presse avoir "une relation formidable" avec M. Macron, qui "fait un travail fantastique".