La réaffirmation de la défense collective

"Engagement indéfectible en faveur de la défense collective énoncé dans l'article 5 du traité de Washington. L'Otan continuera d'oeuvrer en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans l'ensemble de la zone euro-atlantique, conformément aux buts et principes de la Charte des Nations unies".

Augmentation des dépenses de défense

"Nous partagerons équitablement la responsabilité de notre défense mutuelle. De réels progrès ont été accomplis à l'échelle de l'Otan depuis notre dernier sommet, à Varsovie, tous les Alliés ayant augmenté leurs dépenses de défense, leurs investissements capacitaires et le nombre de forces en opérations. Toutefois, même si nous avons franchi un cap, nous devons faire davantage, et il y aura de nouveaux progrès".

La Russie

"Nous sommes confrontés à une période d'instabilité prolongée. La Russie met à mal l'ordre international fondé sur des règles en déstabilisant l'Ukraine, notamment au travers de l'annexion illégale et illégitime de la Crimée ; elle viole le droit international, mène des activités militaires provocatrices et cherche à affaiblir nos institutions et à semer la désunion. Nous restons prêts à un véritable dialogue avec la Russie, afin de communiquer clairement nos positions et, au premier rang des priorités, de réduire autant que possible les risques associés aux incidents militaires, y compris au travers de mesures de transparence réciproques".

Ukraine

"Nous condamnons fermement l'annexion illégale de la Crimée par la Russie, que nous ne reconnaissons et ne reconnaitrons pas".

Terrorisme "[Nous] continuerons à améliorer nos capacités et nos technologies, y compris pour se défendre contre les engins explosifs improvisés et menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN) par les terroristes." Lancement de l'initiative de réactivité de l'Otan "Elle permettra de mettre à la disposition de l'Otan davantage de forces nationales de haute qualité et aptes au combat, hautement préparées. Au sein de l'ensemble des forces, les Alliés offriront 30 navires de combat, 30 bataillons mécanisés et 30 escadrilles aériennes, adéployables en 30 jours ou moins".

La menace hybride

"Nous renforçons notre capacité d'assurer la préparation, la dissuasion et la réponse face aux menaces hybrides. Les tactiques hybrides visent de plus en plus nos institutions politiques, nos opinions publiques et la sécurité de nos citoyens. Les Alliés rendent nos sociétés plus résilientes face à ces tactiques, et nous y répondrons avec détermination en cas de besoin".

Mission de formation en Irak

"Nous renforçons la contribution de l'Otan à la lutte internationale contre le terrorisme. Nous avons décidé, suite à une demande du gouvernement irakien, et en coordination avec la coalition mondiale contre l'EI, de mettre en place une mission de formation en Irak".

Partenariat Otan-UE

"Le partenariat stratégique OTAN-UE est essentiel pour la sécurité et la prospérité de nos pays et de la zone euro-atlantique. Les Alliés européens et nord-américains apportent une contribution significative à la sécurité et à la défense européennes. Nous reconnaissons qu'une défense européenne plus forte et plus performante rendra l'OTAN plus forte".

Pourparlers d'adhésion de la Macédoine

"Nous sommes attachés à la politique de la porte ouverte de l'OTAN car elle renforce l'Alliance et contribue à la sécurité euro-atlantique, dans le droit fil du sommet de Bucarest. Nous nous félicitons vivement de l'accord conclu entre Athènes et Skopje, succès qui bénéficiera aux deux pays, à la région et à l'OTAN. Nous avons décidé d'inviter le gouvernement de Skopje à entamer des pourparlers d'adhésion à l'Alliance dès que les dispositions de l'accord seront respectées"