"Cette année (...), en raison du maintien de la menace terroriste en Syrie, nos navires équipés de missiles de croisière vont patrouiller en permanence en Méditerranée", a indiqué M. Poutine, lors d'une réunion avec des responsables militaires russes à Sotchi, dans le sud de la Russie.

La Russie dispose de deux bases militaires en Syrie, équipées de systèmes de défense anti-aérienne sophistiqués, une base navale à Tartous, non loin de la frontière libanaise, et la base de Hmeimim, au nord de Lattaquié.

Elle intervient militairement depuis septembre 2015 en soutien aux forces du régime de Bachar al-Assad et contre des groupes djihadistes.

M. Poutine a fait l'éloge des "actions précises et bien coordonnées des navires et des sous-marins russes au cours de l'opération en Syrie et des frappes des missiles de croisière (...) qui ont infligé un détriment important aux terroristes" sur le sol syrien.

L'intervention russe a changé la donne du conflit syrien en permettant à l'armée syrienne de reprendre aux rebelles et au groupe djihadiste Etat islamique (EI) le contrôle de plus de la moitié de la Syrie.