Chaque pays repris dans le baromètre se voit décerner un score sur 100, le maximum correspondant à une égalité totale de genre. Ces scores sont établis sur base des résultats des pays sur le plan du travail, de la rémunération, des connaissances, de l'emploi du temps, du niveau de pouvoir et de la santé. La Belgique termine cette année en septième position, avec un score de 70,5. La Suède est en tête avec 82,6 points. L'indice d'égalité des genres se base sur des données de 2015.

La principale différence entre le plat pays et le champion scandinave concerne le critère "emploi du temps", pour lequel la Belgique fait moins bien qu'il y a dix ans. Le résultat obtenu par la Belgique dans cette catégorie est de 65,3, à la douzième place et bien en-dessous de la moyenne européenne.

En moyenne, 28,7% des hommes belges consacrent quotidiennement du temps pour s'occuper des enfants ou des petits enfants, de personnes âgées ou porteuses d'un handicap. Les femmes sont quant à elles 43,1% à effectuer ces tâches au quotidien. Cet écart est moins important au pays du magasin de meubles en kit.

Un autre élément différencie les deux pays: la cuisine et les tâches ménagères. En Belgique, 32,5% des hommes contre 81,2% des femmes cuisinent et/ou s'occupent du ménage tous les jours. En Suède, il s'agit de 56,1% des hommes et 73,6% des femmes.