il est nommé, en 1885, administrateur général des affaires étrangères de l'EIC. En 1894, il est secrétaire d'Etat unique. Il est réticent envers la politique domaniale et nilotique du roi. Il réprouve les atrocités commises au Congo, mais protège des officiers auteurs de massacres, dont Lothaire. A partir de 1906, il rejoint le milieu des affaires.
...