Différentes régions belges, Bruxelles, la Flandre et la Wallonie sont prêtes à accueillir l'EMA, chacune disposant de divers avantages, a-t-il dit.

Les gouvernements des entités fédérale et fédérées ont donné lundi matin leur feu vert formel, en comité de concertation, à cette candidature, a indiqué le cabinet du Premier ministre Charles Michel (MR), à l'issue de la réunion.

La définition du lieu sera discutée au sein d'une task force. Selon le ministre-président flamand Geert Bourgeois, interrogé à l'issue de la réunion du comité de concertation, les jeux sont loin d'être faits. Une dizaine de pays sont candidats à l'accueil de cette institution qui emploie quelque 800 personnes et présente un certain nombre d'opportunités dans le domaine du tourisme d'affaires pour l'industrie pharmaceutique bien présente en Belgique. Par ailleurs, le comité de concertation a approuvé le principe de la participation belge à l'Exposition universelle de Dubaï qui aura lieu d'octobre 2020 à avril 2021.

Parmi les éléments qui pourraient jouer en la faveur de l'une ou l'autre région, il a cité les conditions de fiscalité, le prix du terrain, la proximité des grands axes. Ce sera à l'EMA de choisir, a-t-il ajouté.

L'EMA, qui compte près de 900 employés, est actuellement située dans le quartier d'affaires londonien de Canary Wharf. Une kyrielle de candidats se sont fait connaître pour accueillir le nouveau siège. Parmi eux, la région parisienne, Lyon, Lille, Milan ou Barcelone.

Depuis sa création en 1995, l'agence a approuvé quelque 1.100 médicaments dont 82 en 2016 parmi lesquels 17 pour lutter contre le cancer, 14 contre les infections et 9 contre les maladies cardiovasculaires.

Son déménagement est inévitable après la sortie du Royaume Uni de l'Union, une agence européenne devant être installée sur le territoire de l'UE.

Outre l'EMA, une autre institution européenne jusqu'ici basée à Londres, l'Autorité bancaire européenne (EBA) devra elle aussi déménager après le Brexit.

Parmi les pays qui ont signalé leur intérêt pour accueillir cette dernière: la France, l'Irlande, l'Autriche, l'Allemagne.

L'EBA est chargée de contribuer à la stabilité du système financier. Elle effectue notamment des tests de résistance bancaire.