Le sujet n'est pas à l'agenda... mais tout le monde en parle : officiellement, la régionalisation accrue, voire la scission, de la FGTB fédérale n'est pas abordée dans les instances du syndicat. Informellement, c'est autre chose. " Les militants en parlent aussi, glisse Daniel Richard, secrétaire régional interprofessionnel Verviers-Communauté germanophone, et régionaliste affiché. Ils se demandent à quoi cela rime de garder une structure fédérale si, décidément, plus aucune ligne commune n'est possible avec les Flamands. "
...