En 2017, dans un supermarché, le consommateur payait en moyenne 13,4 % de plus en Belgique qu'en Allemagne, 12,9 % de plus qu'aux Pays-Bas et 9,1 % de plus qu'en France, rapportent Le Soir, De Standaard, Gazet van Antwerpen et Het Nieuwsblad. L'étude se base sur les prix de près de 65.000 produits, communs aux supermarchés belges et à ceux d'au moins un des pays frontaliers.

Soins corporels et hygiène

La différence la plus marquée concerne la catégorie des produits de soins corporels et d'hygiène, 26,8% plus chers en moyenne en Belgique qu'en Allemagne (la différence n'est en revanche que de 5,8% avec la France). Toutes les catégories de produits, des produits d'entretien aux différents types d'aliments (transformés), affichent un différentiel défavorable aux supermarchés belges.

Parmi les explications, la marge bénéficiaire que s'octroient les distributeurs est plus importante en Belgique qu'en Allemagne ou en France, et il semble que des restrictions territoriales d'approvisionnement imposées par certains fournisseurs jouent aussi un rôle.