Pour la seconde fois, la Ligue des familles a mené une enquête sur les contributions alimentaires (1). Les résultats indiquent très peu d'évolution. Ce qui fait dire à l'association que les chiffres qu'elle soulève sont solides. Ainsi le paiement de la pension alimentaire est loin d'être garanti. Le public concerné par les impayés est composé en très grande majorité de femmes. " Le sujet est capital pour les personnes concernées, mais il ne semble pas émouvoir grand monde. En tout cas, politiquement, nous sommes peu entendus ", souligne Delphine Chabbert, secrétaire politique et directrice d'études à la Ligue des familles. Celle-ci pointe le Services des créances alimentaires (Secal), le dispositif actuel auquel le parent peut faire appel, en cas de non-paiement, pour obtenir des avances sur la pension alimentaire. Et dont l'avenir financier est loin d'être assuré, au vu des moyens qui lui sont alloués.
...