Les semaines à venir, de nombreux Soudanais devront quitter les centres fermés où ils sont cantonnés. La loi prévoit en effet qu'ils ne peuvent être maintenus dans ces centres qu'avec la perspective d'une expulsion. Or celle-ci est suspendue pour un temps indéterminé suite au remous politique des dernières semaines et de l'enquête en cours. Ils ne veulent pas plus d'un permis de séjour puisque la plupart d'entre eux souhaitent poursuivre leur route. C'est ce qu'on appelle un "catch 22". Ce terme est utilisé en référence au roman de Joseph Heller pour désigner une situation où un individu ne peut éviter un problème en raison de la contradiction des règles ou des contraintes.
...