En Belgique comme en France, les chiffres le prouvent, l'orthographe des jeunes se dégrade année après année. Pour une même dictée donnée chez nos voisins à un échantillon d'enfants du même âge en 1987, 2007 et 2015, le nombre de fautes augmente constamment : 10,6 fautes la première fois, 14,3 la deuxième et 17,8, en moyenne, la dernière fois. Pour un texte de 67 mots et 16 signes de ponctuation... Avec des mots courants : en 2015, plus de la moitié des élèves ont écorché les adverbes " certainement ", " peut-être " et " aussitôt ", relevait
...